Bienvenue sur mmorpgs - fullgamers,  
 



Index
AO Hors série RP 1) Une délicate mission.

Chap I). Présentation

Je m'appelle Ray Stanz.
Je viens de loin. De très loin. Enfin... De la Terre en fait. Ce n'est pas si loin, si on considère juste la distance.
Mais pour moi, il y a un peu plus que ça. Beaucoup de choses se cachent derrière ce "loin".
Car je suis vieux aussi.
Très vieux. Plus que ce que tu pourras jamais imaginer, toi qui me lit.
Mais je le cache, bien sur. Je le cache depuis tant d'années que j'ai même oublié mon âge. De toute façon qui s'en soucis ? Certainement pas moi.

Mais les gouvernements, les administrations, eux s'en soucient, crois moi.
Ces derniers temps, il devenait impossible pour moi de cacher mon âge sur la Terre. Alors j'ai fuit.
J'ai fuit sur cette nouvelle planète qu'est Rubi-Ka. Dans la galaxie de.. Pff peu importe en fait. L'essentiel est que j'y sois.
Sur la Terre je suis mort, officiellement. Du moins je me suis arrangé pour qu'on le croit.
Et me voilà ici.

Alors que j'avais un pouvoir colossal sur la Terre, me voilà redevenu simple anonyme sur cette planète de sable, illuminée par deux soleils torides.
Ca change. Et c'est agréable. Je n'ai plus les soucis que j'avais sur Terre. Se cacher, régner, se méfier des inévitables jaloux, des tueurs de tout poil, des innombrables ennemis que je me suis fait au fil des années. La plupart sont morts, mais leur fils, ou petit fils, ou arrière arrière petit fils me chassent encore.
Tout cela est épuisant.

Sur Rubi-Ka, une nouvelle vie commence. Me revoilà devenu anonymes parmi les anonymes.

Heureusement, mes talents acquis sur Terre sont encore utiles ici. J'étais un hacker, un decker, me voilà maintenant Fixer.
Changement de nom. Simple changement de nom...

Comme pour ma "race".
Autrefois, on m'appelait "elfe". Désormais je suis un Opifex. Cheveux blancs, yeux blancs. Ici, ça ne choque pas, il y a des "créatures" bien plus étranges que moi. C'est l'une des raisons pour lesquelles je suis venu ici.

J'ai choisit d'être Clan. Forcément. Ca se passe d'explications quand on me connait bien. Et si vous ne me connaissez pas, autant que ça reste comme ça.
C'est mieux pour tout le monde. Surtout pour vous...

Mais la soif de pouvoir est forte, et ici comme ailleurs je veux être le meilleur.
Il fallait donc que je me fasse les dents sur cette foutue planète. Je n'avais rien emmené de la Terre. Il n'est jamais bon de s'accrocher à ses souvenirs. J'ai mis du temps pour le comprendre.
Beaucoup de temps...

Chap II) La rencontre.

J'habite à Athen, une ville sympa, très technologique. Elle me rappelle Seattle. Il y a longtemps...
J'ai fait mes premières missions la-bas, j'ai appris le maniement de la Nano Technologie, des armes aussi. J'ai choisi le pistolet.. Décidemment je ne m'en sors jamais. Je reviens toujours à ce qui a causé ma perte.
Et ma réussite, finalement.
J'ai rencontré des gens. Mon premier million de crédits, je l'ai gagné en faisant un petit run réservé aux nouveaux venus. Une course Tir - Newland m'a rapporté de quoi vivre un temps. Mais ce n'était pas gratifiant. Et puis je voulais exploiter mes talents...

Alors il me fallait autre chose.

Sur Rubi-Ka, il y a des gens connus. Des "grands", comme on dit. Je ne les connais pas encore trop bien. Mais ce sont les noms qu'on chuchote quand on a besoin de quelque chose. Les noms qui sont dans toutes les listes d'amis.
Justement je cherchais à me faire faire une arme. Un Mauser Chemical. Je n'étais pas habitué à son maniemement, mais on m'avait assuré que c'était efficace. Et j'aime bien quand c'est efficace.
J'avais acheté tous les éléments avec ma petite fortune. Il restait à l'assembler. Et ça j'en étais incapable.
Quand on a besoin d'assembler un truc et qu'on est Clan, on pense à quelques noms, immédiatement.

L'un d'entre eux est Mia Jong.

Je l'avais contactée via le com, comme la plupart des individus de la planète. Elle m'avait répondu assez vite et donné rendez-vous.
Ca partait plutôt bien..

Je l'ai rencontrée à Athen West, un soir de tempête. Elle m'avait donnée rendez-vous au Cup, le seul bar de cette mini-ville, phagocitée par le gigantisme de Old Athen.

Je m'y suis rendu évidemment. Je n'avais pas le choix. Je voulais mon arme et c'était l'une des seules capables de l'assembler.
L'orage déchirait le ciel, le ciel bleu s'était transformé en rouge. Les éclairs tombaient à quelques mètres de moi, avec une régularité impressionnante. Des petits éclats de pierres jaillissaient du dallage à chaque impact.
J'entrai vite dans le Cup, mon manteau noir trempé de pluie, les cheveux dégoulinants. Je commençais à me dire que le climat de cette planète me plaisait bien. Mais mes pensées furent interrompues par une énorme masse blanche juste à côté de l'entrée.
- Hi Ray. Don't you think life is awfull ? fit-elle d'une voix métalique.
Je me tournai vivement pour découvrir l'énorme robot qui gardait l'entrée. C'était un Slayerdroid immense, deux fois ma taille au bas mot. Je n'en avais jamais vu encore. Athen est une ville plutôt peuplée de gens comme moi. Des débutants. On a plus l'habitude de croiser des Automaton que ces choses gigantesques. Du reste j'étais convaincu que ça n'existait même pas.
Je balbutiai une réponse, sans grande conviction. Les griffes dont étaient munis ce truc auraient pu me déchiqueter sans qu'il ne s'en rende compte. Je ne savais pas quoi lui dire pour le satisfaire.
- Marvin ta gueule, dit une voix féminine au fond de la pièce.
- Sure Mia. Ray, you want to play chess ?
Quel dialogue de dingue. Je commençai à me demander si j'allais vraiment me plaire ici.
J'avançai en direction de la voix féminine, tout en jetant furtivement des regards vers le robot pour voir s'il ne me suivait pas. Apparement non, il restait près de la porte, tranquillement. Sans doute pour protéger sa propriétaire.
Et effectivement dans un petit renfoncement du Cup, je vis celle que je cherchais.
Elle était assise sur un siège triangulaire. Il y en avait deux autres autour de la table. D'un geste elle m'intima de m'asseoir. Je m'exécutai, tout en scrutant les environs à la recherche d'un éventuel danger.
Vieille habitude. On ne se refait pas.
Nous étions seuls, mis à part les deux barmans. Deux Atrox énormes qui assuraient la sécurité en même temps, sans doute.
Je détaillai Mia. Elle portait un long manteau noir et rouge, avec des petites lumières bizarres sur la poitrine. Son étrange visage faisait presque peur, surtout dans la lumière tamisée du Cup. Je ne distinguais pas sa bouche, et quand je la vis enfin, j'eus un petit sursaut de recul. Elle était cousue...
Aussitôt, gêné, je fis porter mon regard ailleurs. Je ne voyais qu'un de ses yeux, d'un bleu flamboyant. On aurait dit qu'elle avait monté un néon juste derrière la pupîlle. L'autre était caché par un monocle, bleu lui aussi. Sur son front était gravé d'étranges signes cabalistiques. Ses cheveux noirs, tout plat, se terminaient en une double queue de cheval.
Une Nano-Mage, bien sur. Il n'y a qu'eux pour avoir de tels stigmates. Les seuls vrais habitants de Rubi-Ka. Ceux qui ne pourraient jamais partir de cette planète car le Notum leur est vital.
Elle me faisait peur, mais c'était l'un des "noms".

Chap III) le Deal.

J'essayais de reprendre de l'assurance.
- Je voudrais que vous montiez une arme, commençai-je d'une voix hésitante. J'ai de quoi payer.
Je n'avais pas l'habitude de me rabaisser comme ça. Mais il fallait bien commencer un jour. Je n'étais plus chez moi ici. Et puis le monstre de métal était toujours à l'entrée. La dernière chose que je voulais c'était provoquer sa colère.
- Vous avez les éléments ? répondit-elle d'une voix de pro.
- Bien sur.
Je lui tendis tout ce qu'il fallait. Une arme de base, des trucs et des machins. Il n'y avait qu'elle pour savoir comment avec tout ce bazar on pouvait tirer quelque chose de concret.
- Très bien, fit-elle en regardant distraitement mon barda. Au niveau prix...
- J'ai de l'argent, répondis-je aussitôt.
- J'en ai aussi.
J'aurais parié des milles et des cents que sa bouche ne pouvait pas faire un sourire. J'aurais perdu..
- Aussi je désirerais plutôt autre chose, continua-t-elle sur le même ton calme. Une petite.. Mission, dirons-nous.
- Une mission ?
- Juste prendre quelques photos.
- Des photos de quoi ?
Elle se leva, marcha vers le bar, commanda deux bières et m'en tendit une. Tout en décapsulant la sienne, elle m'expliqua le topo.
- Nous surveillons Omni-Tek très attentivement ces derniers temps. Et près de Clondike, se trouve un petit baraquement. Vous connaissez Clondike ?
Je secouai la tête. Je n'avais jamais dépassé Athen moi.
- C'est là que se trouvent les canons à Notum, expliqua-t-elle, qui envoient les cargaisons sur Omni Prime, le vaisseau des Omni en orbite autour de Rubi-Ka. Près de cette immense cité se trouve un petit baraquement.. Tout au sud de la zone. Vous voyez sur votre carte ?
J'acquiésçai. La carte que j'avais était très détaillée.
- Nous voudrions que quelqu'un prenne des photos de ces baraquements et nous détaille précisément de quoi ils sont constitués, combien il y a de gardes, et ce qu'ils cachent là-bas.
- Dans quel but ? dis-je en buvant une rasade de bière.
- Nous pensons qu'Omni-Tek entrepose la-bas beaucoup de Notum. Or d'ordinaire ils envoient tout par les canons. Dans quels buts gardent-ils le minerai sur Rubi-Ka, c'est ce que nous voudrions savoir. Et évidemment, avant de savoir ça, il faut être sur qu'ils gardent bien du Notum ici...
- Et c'est là que j'interviens.
- C'est ça.
Elle me tendit un appareil photo comme si j'avais déjà dit oui, en même temps que mon Mauser, parfaitement assemblé.
- Eh minute minute, dis-je en examinant mon Mauser sous toutes les coutures. Ok je vous dois quelque chose pour le fusil, mais moi je peux vous payer. Alors pourquoi m'envoyer la-bas ? Pourquoi vous n'y allez pas vous même, vous ou l'un de ces fameux "nous" ?
Elle me regarda avec un sourire plus accentué. Décidemment sa bouche me surprendrait toujours..
- Déjà parce que nous ne sommes sur de rien. Après tout on se fait peut-être des idées. De plus, moi, ou l'un de ces fameux "nous", comme vous dites, sommes trop surveillés, trop connus pour nous déplacer nous mêmes. Nous ne verrions rien. Omni-Tek cacherait les éventuels éléments suspects avant même qu'on arrive sur place.
Ca se tenait. Rubi-Ka était en guerre, et chacune des factions surveillait l'autre. J'étais assez bien placé pour savoir que les grands devaient être sous surveillance constante, plus ou moins discrètement.
- Ok je marche, ça me parait honnête. A condition que vous me parliez crédits...
- Evidemment.

Elle s'assit de nouveau, me regarda en face, et posa ça sur la table.
- Génial ! criai-je. Euh.. C'est quoi ?
- Un Notum Nugget d'une qualité exceptionnelle. 200, pour tout vous dire. Ca vaut assez cher. Il est à vous si vous acceptez. En plus, bien entendu, de l'arme que je viens de vous construire...
Je n'avais aucune foutue idée de ce qu'était cette pierre. Mais me faire confier par Mia Jong ma première mission, ça avait quelque chose de classe. Surtout qu'en plus, prendre des photos, c'était à la portée du premier imbécile venu..
- Je me mets en route dès demain. Vous me conseillez un itinéraire précis ?
- Prenez les Wompas pour ICC, ensuite c'est tout droit vers le Sud Ouest. Attention à la faune quand même. Appelez moi en cas de problème et laissez moi un message.
- Très bien.
Je mis mon Mauser dans mon sac, tendis la main vers le Notum. Mais Mia le prit avant moi avec un air glacé.
- Ca, c'est pour quand vous me ramènerez les photos...
- Ok.
Je fourrai mes mains dans mes poches et partit sans me retourner en faisant un petit signe à Marvin, le Slayer qui n'avait pas bronché durant la conversation.
- Bye Ray. I think death is good, you know, me dit-il avec sa voix grinçante.
Quel taré ce robot.
Je franchis la porte et me retrouvait dans la rue d'Athen West. L'orage s'était calmé, les deux Soleils illuminaient les pavés mouillés en créant de beaux reflets.

Chap IV) La mission.

Autant m'y mettre tout de suite, pensai-je en regagnant Old Athen par le pont qui enjambait la rivière. Après tout j'avais l'appareil photo, et un bon flingue avec des tas de munitions. Je pouvais courir là-bas, prendre les photos et revenir. Ca me prendrait 2 jours maxi, vu la distance.
D'Athen, je pris donc le Wompas pour Tir, puis de là je franchis celui d'ICC. J'en profitai pour tester l'appareil:

La place était énorme et déserte à cette heure matinale. Mine de rien la conversation avec Mia avait duré un moment. Rigolo comme les 26 heures de la journée passent vite, ici... J'observai un moment l'immense statue centrale.
Puis je me mis en route.
Sud Ouest, m'avait-elle dit.
Je gravis avec peine la montagne qui protégeait la structure d'ICC. Parvenu au sommet, je regardais les environs.

La faune locale était effectivement dangereuse. Au loin j'aperçus des tigres et des serpents qui n'auraient fait qu'une bouchée de ma carcasse d'Elfe. D'Opifex, pardon...
Il fallait ruser, et dans un premier temps, je décidai de passer par l'eau. Il y a très peu d'animaux marins sur Rubi-Ka. Et ce n'était pas les quelques petits poissons que je vis sous la surface qui allaient me faire beaucoup de mal.
Je descendis la pente et plongeai. L'eau était plutôt bonne, et mon manteau ne me gênait pas trop dans mes mouvements. Bien sur je nageai avec peine, mais l'essentiel était d'arriver sur l'autre rive sain et sauf.
Tout en nageant je regardai les environs, à la recherche d'un endroit à peu près sur où je puisse débarquer.

Il n'y en avait pas beaucoup. Les Tigres s'abreuvaient dans cette eau très claire, et occupaient la majorité de la berge. Mais je finis par dénicher un petit trou de souris où je pourrais me remettre au sec sans qu'ils ne me voient.

Bon, mine de rien, ça avançait bien.
La journée promettait d'être belle, et la chaleur montait petit à petit en même temps que les deux soleils dans le ciel. Mon objectif était d'arriver à la zone de Clondike avant la nuit. La je trouverais surement un petit coin pour faire une halte.
Je me remis en route, cherchant à zigzaguer entre les créatures étranges de cet endroit. C'est sur, ça me changeait d'Athen et de ses mini-robot nettoyeurs. J'osais à peine penser au sort qui m'attendait si l'un de ces trucs m'aggripaient. Même si sur Rubi-Ka on est regénéré, j'avais peur de perdre mon intégrité. Pour quelqu'un tel que moi, mourir n'était pas anodin. Pas du tout...

La route vers le sud ouest était plutôt aride. L'itinéraire que j'avais choisis pour éviter les monstres me faisait traverser un désert. J'arrivais enfin à une grande plaine, vide de monstres. Au loin un vaisseau croisait tranquillement dans le ciel. J'enviai un moment son équipage, si loin des dangers que j'affrontai.

Au bout, la zone, enfin. Et ensuite Clondike.
Je me mis à courir jusqu'à la zone, et c'est alors qu'un Black Death se mis à me pourchasser !
Gasp !
Dire que dans une autre vie, j'étais comme lui... Une autre vie, ou plutôt un autre lieu. La magie qui baignait la Terre autrefois avait baissé son activité et je ne pouvais plus...
Mais c'était du passé tout cela. Et je choisissais mal mon moment pour y penser.
J'accélérai vers la zone, dans l'espoir de le semer. Peine perdue, ce fichu tigre s'accrochait, et évidemment courrait bien plus vite que moi.
On m'avait dit que les animaux avaient trop peur des zones pour oser les franchir. Si je parvenais à passer, il arrêterait la poursuite, c'est sur. Encore fallait-il que je passe..
La zone se rapprochait, mais le tigre aussi. Soit il jouait avec moi, soit il avait une patte cassé, mais je trouvais étrange qu'il ne soit pas déjà en train de me lacérer le dos.
Mon bon vieux Ray, arrête de penser à ça et cours !

Le tigre bondit sur mon dos, exactement au même moment où je franchissais le grillage rosé de la zone. Je sentais ses griffes se planter dans ma chair, à travers mon manteau noir.
Puis plus rien.
Un cours moment d'inconsciense et me revoilà en pleine possession de mes moyens. Je me retournai vivement, près au moins à faire feu une fois avant de crever, mais le tigre n'était plus là. Il avait reculé, au dernier moment, comme on me l'avait dit.
Ouf, une riche idée, cette histoire de zone..
J'époussetai mon manteau, le réajustai, et regardai le nouveau paysage qui s'offrait à moi. Des fleurs géantes et une forêt de grands arbres. Ca avait l'air plus amical que ce que je venais de passer. Tant mieux...

Je me remis en route vers le sud ouest. Les barracks que je devais photographier n'étaient plus très loin. Et la forêt cachait des dangers moins impressionnants que la plaine précédente. Tout allait pour le mieux, finalement.

Ma marche fut assez pénible. Les arbres dissimulaient les éventuels prédateurs qui se cachaient ici, et je déchantai assez vite. Je vis des serpents gigantesques et des sortes de boules bleues, qui ne me rassuraient pas outre mesure.
Ma marche se fit plus prudente, plus lente, tandis que le jour commençait à décliner.
Génial..

Je commençai à accélérer l'allure. Finalement j'avais sous estimé la distance qui me séparait des barrack que je devais photographier d'ICC. Je n'avais même pas fait la moitié du chemin que déjà un jour s'était écoulé. Ce serrait surement plus long que prévu, surtout que j'entrai ici en territoire Omni. Donc il fallait que je redouble de prudence.
Je pris la direction d'une énorme montagne afin de couper au plus court.
Des araignées habitaient l'endroit.
Bigre. Ce n'était guère rassurant.

Aller courage mon vieux Ray. Plus que ces installations vétustes à franchir, et c'est gagné, je serais de nouveau sur la plaine et dans la civilisation.
Je repris ma marche après avoir vérifié que mon Pistolet marchait bien. J'avais bien le Mauser que venait de me faire Mia, mais j'avais oublié d'acheter des cartouches ! Quel débutant je fais. Voilà ce que ça rapporte de partir tête baissé. Du coup je n'avais que mon pistolet qui était bien moins efficace, forcément.
Je marchais prudemment en essayant d'éviter les nids d'araignées. Elles étaient de plus en plus nombreuses, et je fus tenté de faire demi-tour pour trouver un autre chemin. Tant pis pour le temps après tout, je préférais arriver entier plutôt que de devoir tout refaire.
Je finis par regarder derrière moi, mais je constatai, horrifié, que c'était une aussi mauvaise idée. Des araignées avaient pris position derrière moi et me bloquaient l'accès à la forêt. Elles me regardaient avec leurs 8 yeux rouge, faisant clairement comprendre qu'elles allaient manger quelque chose aujourd'hui.
Cette fois, ça puait vraiment...
Une araignée entama les hostilités après un bref immobilisme des protagonistes digne des meilleurs westerns. Elle sauta sur moi avec un cri aigu. Je tirai une salve de mon pistolet laser, qui l'égratigna à peine.
Houlà, si déjà je n'arrive pas à en tuer une, fallait pas que je compte m'en sortir. La seule solution était la fuite.
Je me mis à courir dans les installations, en tirant au hasard derrière moi pour tenter au moins de les ralentir. Mais c'était de pire en pire : plus je m'enfonçais, plus il y avait d'araignées.
Je sentais déjà leur pattes sur mon dos, comme le tigre précédement. Sauf que là il n'y avait pas de zone pour me sauver.
Mon pistolet les faisait doucement rigoler visiblement.
Pris de panique, j'observai les environs avec l'acquité que seul procure le désespoir. Au loin, je vis un batiment qui semblait abandonnné. Si jamais je pouvais entrer dedans, c'était gagné..
Je courrus en évitant une araigné par une feinte sur la droite, sautait par dessus une autre, et me précipitai vers la porte du batiment. Elle céda sans difficulté et je m'engouffrai dans la pièce.
Je fermai la porte en catastrophe en m'appuyant dessus. Une patte d'araigné m'empêchait de la bloquer complètement. Et je n'avais pas assez de force pour la maintenir comme ça très longtemps. Je n'ai jamais été très fort physiquement.
- Ah merde putain... criai-je dans un accès de rage.
Je tirai plusieurs coups sur la patte qui dépassait. L'araignée, de l'autre côté de la porte, finit par la retirer et je pus enfin enclencher le pêne.
La porte avait l'air assez solide, et malgré les coups que donnaient les araignées sur son blindage, je pensais qu'elle tiendrait.
Je pris un instant pour soufler et observer la pièce.
Je me trouvais dans une sorte de container aménagé pour des mineurs. Une table, 2 chaises, c'était les seuls meubles. Plutôt spartiate..
Je décidai aussitôt de faire un com à Mia, pour lui dire ma façon de penser. Je fus surpris de constater que ça ne fonctionnait pas. Sans doute l'acier utilisé pour le container qui bloquait les communications. Super, tout allait pour le mieux...
En fouillant ma prison, je vis que dans un coin se trouvait un étrange mécanisme. Sans doute un poste de radio.
Je m'approchai et mis peu de temps pour comprendre son fonctionnement. Miracle de la technologie, il pouvait encore transmettre.
Je ne me gênai pas pour envoyer un message à Mia. Elle m'avait fourré dans ces sales draps, elle allait m'en sortir...

Chap V) Le sauvetage.

Mia Jong se trouvait à Tir, près de la South Gate. Il faisait beau, et elle avait décidé de travailler dehors aujourd'hui.
Ses clients se faisaient plus nombreux ces derniers temps. On était dans un jour de changement, il y avait pas mal de nouveautés à découvrir. Ses talents de mécaniciennes étaient demandés par de nombreux clients, tous Clan, évidemment. Il fallait découvrir avant les autres à quoi servait tel ou tel objet. Forcément, il fallait qu'elle soit toujours à la pointe. C'était ça qui avait fait sa réputation et qui la ferait encore.

Un Atrox lui avait demandé de faire un Virral Triumvirrat Egg, et elle s'échinait dessus depuis plus de 10 minutes. Faire la fusion des lingots, les transformer en fil d'or, tailler les Soul Fragment, relier délicatement des fils électriques à des restes de robots pour faire la connection... Tout cela demandait une concentration de tout les instants. Mais au bout, il y avait les 3 millions de crédits qui la motivait. Elle n'était pas forcément venale. De l'argent elle en avait. Plein. Mais si elle voulait s'acheter le meilleur matériel pour encore parfaire son talent, il fallait qu'elle gagne encore plus. Toujours plus.
Elle en était au stade final. Il fallait délicatement attacher les Soul Fragment taillés à l'oeuf de Mantis entouré des fils d'or, lorsqu'elle reçu un message.
Ce n'était pas un com ordinaire d'un client pressé cette fois-ci. C'était autre chose. Un message envoyé par un moyen vétuste.
Intriguée, Mia lacha un instant son oeuf devant l'air un peu ahuri de l'Atrox et regarda sa liste d'informations. Le message s'y trouvait. Elle le lu:


Mia fronça les sourcils. Qui était donc ce Ray ? Que lui voulait-il ?
Elle retourna à son travail, finit l'oeuf, se fit payer par l'Atrox et s'éloigna un peu du brouhaha de South Gate pour réfléchir.
Ray ?
Elle se frappa le front ! Mais oui, l'Opifex nouveau venu à qui elle avait confié la mission de prendre les photos ! Une mission anecdotique, malgré ce qu'elle avait dit à Ray pour le motiver. Bien sur savoir ce que fabriquait l'Omni Tek là-bas était assez important, mais des agents étaient introduits dans la place depuis longtemps et sauraient renseigner le Council of Thrut mieux que des photos prise à la volée.
Elle avait juste contatcé ce Ray pour le faire travailler un peu..
Néanmoins, d'après son message, il était dans le pétrin. Et c'était sa responsabilité que d'essayer de l'en sortir. Après toutr elle avait voulu laider, pas le tuer.

Mia marcha lentement vers l'arène de Tir, tout en réfléchissant. Elle aurait pu y aller elle même, chercher l'Opifex et le tirer de ses embrouilles. Mais c'était sans compter la masse de travail qui la retenait à Tir. Elle avait encore plusieurs commandes à honorer, dont une tour Guardian of Corruption de qualité 204 qui allait lui demander beaucoup d'efforts, et il était impossible pour elle de se libérer avant 2 ou 3 jours. C'était un délai bien trop long pour ce Ray.
Sans compter que si elle pointait son nez à Clondike et qu'elle se montrait, les Omnis seraient surement sur le qui vive, et Ray serait repéré.
Non, il fallait trouver autre chose.

Arrivée près de l'arène, elle bifurqua vers la droite, et entra au Enjoy It While it Lasts. La musique l'agressa dès son entrée, mais elle se fit rapidement aux rythmes répétitifs de la techno.
C'était son bar préféré à Tir. Bien sur il était souvent décrié par les ligues de protection des femmes à cause des combats qui s'y déroulaient, mais elle aimait bien son ambiance feutrée, du moins dans la petite pièce qui faisait office de bar. C'était ici qu'elle avait fêté son anniversaire. Et tant d'autres choses..
Elle laissa Marvin, son fidèle robot, près de l'entrée, comme elle le faisait chaque fois qu'elle entrait dans un bar. Elle préférait que celui-ci filtre les nouveaux venus, même si dans Tir elle était en sécurité.
Elle s'asssit au bar, commanda une bière et regarda sa montre.
On était dans la soirée, Ray venait de lui envoyer son message, et elle lui avait confié la mission le matin même. Il devait donc être bloqué depuis peu de temps, elle avait le temps de recruter une équipe de sauvetage.
Elle consulta sa liste d'amis tout en sirotant sa bière.
Les messages de clients pressés ne cessaient de se bousculer, elle y répondait distraitement.

Elle s'arrêta sur trois noms qui correspondaient parfaitement à ce qu'elle voulait : Seefer, Xymox et Nythis. Trois jeunes femmes assez nouvelles, qui n'attireraient pas l'attention et qui seraient tout à fait capable de délivrer Ray de sa prison. Encore fallait-il le trouver auparavant...

Elle mit le com en marche et appela Seefer.
- Salut, dit-elle d'une voix un peu inquiète. Est-ce que vous pouvez venir au Enjoy It s'il te plait ?
Seefer lui répondit aussitôt. En bruit de fond, Mia entendit les éclats d'un combat.
- Euh oui, on finit une mission et on arrive, répondit Seefer.
- Très bien.
Mia "raccrocha", si on peut employer ce terme pour le Com. Elle commanda une autre bière et attendit.

Au bout d'une heure, elle entendit la porte du bar s'ouvrir de nouveau. Ce lieu était peu fréquenté, il s'agissait surement des 3 jeunes femmes.
Effectivement, Xymox, Seefer et Nythis entrèrent bientôt et la saluèrent.
Mia leur rendit leur salut.
Chacune d'elle semblait sorti d'une gravure de mode ou d'un magasine de manequins.


Les 4 femmes s'assirent autour d'une table, et Mia commença à leur parler de la situation. Elle détailla tout, y compris pourquoi Ray devait aller la-bas. Elle leur fit voir son message, en leur demandant d'essayer de le trouver. Elle promit une grosse récompense. Elle se sentait responsable et son côté pacifique était terrifié à l'idée que quelqu'un puisse mourir à cause d'elle.
Une fois son laius finit, elle regarda ses amies.
Elles avaient l'air terriblement foldingues, mais sous ces airs un peu ahuris, Mia savait qu'elles avaient de la générosité et du talent. Elle ne doutait pas un instant de leur aide.
Et effectivement, Xymox parla pour les trois:
- Ouais c'est ok. Bon on y va ? dit-elle en guise de réponse.
Mia sourit.
- Attendez, fit-elle en rattrappant Xymox par le bras. Prenez ça avant de partir.
Elle donna le Notum à Xymox. Au moins comme ça, Ray saurait que c'était elle qui envoyait cette troupe de choc le délivrer.
- Donner ce notum à Ray une fois que vous l'avez trouvé. Si vous le délivrez et que vous parvenez ensuite à remplir sa mission, il y aura un bonus.
- Combien ? demanda Nythis.
- 100 000 crédits chacun, en plus des 150 000 pour retrouver Ray et le libérer.
- Cool, j'ai justement besoin de fric, conclut Seefer.
Elles saluèrent Mia et partirent aussitôt vers les Wompas, en disant au revoir à Marvin. Celui-ci n'eut même pas le temps de placer un mot qu'elles avaient déjà disparu dans les rues de Tir.
- J'espère qu'elles réussiront, fit Mia au barman du Enjoy It.
Celui-ci, en guise de réponse, lui proposa un autre verre.
- Non merci, refusa Mia, j'ai encore du boulot.
Elle soupira et partit à son tour.

Chap VI) Délivré !

Quelle poisse.
Impossible de s'occuper dans ce trou à rat. J'ai déjà compté les boulons 3 fois. Une fois j'en ai trouvé 1403, l'autre fois 1436 et la dernière j'ai arrêté à 1267...
Je vais finir par devenir dingue. Pourtant on disait à l'époque que je l'étais déjà complètement. Faut croire que non...

Le pire c'est que je ne sais même pas si le message que j'ai envoyé avec cette radio déglinguée est bien passé. Si ça se trouve, je vais finir ici, tout moisi. Super fin pour quelqu'un qui a vécu si longtemps que moi. Ouais super fin. Vive Rubi-Ka...
Dehors, les araignées sont toujours là. Elles ont cessé de cogner sur la porte depuis quelques heures, mais j'entends encore certaines d'entres elles marcher sur le toit, dans l'espoir de trouver une issue. Elles ne m'ont pas oublié. Remarquez, moi non plus.
Tout va bien Ray, tout va bien.
Je regarde ma montre. Elle m'indique que je poireaute ici depuis quelques plombes déjà. Ho pas beaucoup remarquez. Juste 11...

J'ai été tenté plusieurs fois de faire une sortie. Après tout au pire, je meurs et je reviens à Athen, là où j'ai sauvegardé ma constitution adn la dernière fois.
Ouais mais..
Mourir, je ne l'ai encore jamais fait, et ce n'est pas parce que sur Rubi-Ka on a un système d'assurance vie que je vais commencer. J'y tiens, moi, à mon enveloppe. Et je veux celle-là, pas une autre...
Alors j'attends. Et j'attendrais aussi longtemps qu'il le faudra.

Je m'assois sur l'une des chaises, et recommence à compter les boulons...

- 563, 564..
J'étais rendu aux boulons du mur Sud lorsque j'entendis des voix. Des voix ??
- Hè ça doit être là les filles, entends-je derrière la porte blindée.
- De toute façon y a que là qu'on peut entrer, et vu le message, ça colle. Ces foutus araignées ont failli avoir notre peau, répond une deuxième voix.
- Tu m'étonnes ! Quel boulet celle-là, enchaine une troisième.
- Oh on arrête de se chamailler et on entre...

J'attends un instant, la porte s'ouvre et je vois apparaitre trois jeunes femmes devant moi. Je me recule le long du mur, prêt à dégainer. Ca ne me dit rien qui vaille tout ça..


- Hola qui êtes vous ? dis-je en pointant mon arme sur elles.
- Du calme, on est venu te délivrer. On est envoyé par Mia.
C'est celle qui se fait appelé Xymox qui me parle. L'autre c'est Nythis, qui a l'air la plus timide. Et la dernière Seefer, la plus expérimentée des trois d'après ce que je vois. En tout cas elles ont plus baroudé que moi, c'est sur.
- Qu'est ce qui me le prouve ? m'enquis-je d'un air méfiant.
Je n'ai pas perdu mes habitudes acquises sur Terre.
Xymox s'approche et me tend un objet. Je le regarde attentivement. C'est le Notum que j'ai vu sur la table du Cup et que Mia m'avait promis en récompense. Il est d'une super qualité, et il n'y a pas de doutes possible sur la personne leur ayant donné ça.
Je me détends un peu, mais le stress est toujours là.
- Et c'est vous qu'elle envoit alors ? hurle-je presque. Cette équipe de bras cassés ? Bah on n'est pas sorti.
Nythis commence à s'énerver, Seefer aussi apparement.
- Houla, nous on doit te délivrer mais si t'es pas content on peut se casser, dit Xymox.
- Désolé mais vu ce qu'il y a dehors, moi je ne bouge plus. Je ne crois pas que vous soyez capable de me sortir de là. Pourquoi elle n'est pas venue elle même ?
C'est Nythis qui répond cette fois.
- Ses affaires. Elle est retenue à Tir.
Je commence à voir rouge. Forcément, môdame ne veut pas se mouiller pour aller délivrer un petit comme moi...
- Mais elle pense à toi, continue Seefer. Tu vois on est là.
- Ca nous fait une belle jambe, dis-je. En tout cas moi je ne bouge plus.
Je donne l'appareil photo à Nythis.
- Je devais prendre des photos des baraques avec ça. Chargez-vous en, cette mission n'est pas pour moi.
Nythis prend l'appareil et demande des renseignements sur ma mission. Je lui dis tout. Désormais c'est elle qui sera chargée de prendre les photos. Pas moi.
- Bon maintenant faut sortir, dit Seefer. Je vais te lancer des nanos pour augmenter ta vitesse.
C'est une Fixer, comme moi. Elle me buffe, mais je n'ai pas assez de NCU pour accepter tout. Alors Nythis me donne une nouvelle ceinture et des Memory. Je les enfile.
Peu de temps après, tout le monde s'est préparé et nous sommes prêts à tenter une sortie.

Seefer passe en premier. Je suis, suivi de Nythis et Xymos. Dehors, devant la porte, tout est redevenu calme. Les araignées sont devant nous, mais ne nous voient pas.
J'ouvre la marche et évite les bestioles comme je l'ai déjà fait depuis 2 jours. La vie n'est qu'un éternel recommencement...
Les 3 filles me protégent derrière, mais les buffs de Seefer sont efficaces. Je cours un peu plus vite.
Nous zigzaguons pour éviter des Offal, des sortes de vers répugnants.

Nous progressons à travers le complexe, une mine abandonnée apparement. Je n'avais pas eu le temps de m'en rendre compte en arrivant...

Soudain, je sens une brulure dans mon dos. Une araignée m'attaque.
Je cours de toutes mes forces, devant moi, sans réfléchir. Derrière, Xymox et Nythis essaie de me suivre et de tuer l'araignée. Finalement c'est vers Seefer que celle-ci se détournera. Je ne sais pas comment Seefer l'a attirée, mais le fait est-là, plus personne ne me poursuit.
- STOP, crie Xymox. C'est safe là, on fait une pause et on attend Seefer.
J'obtempère. Je me suis trompée sur leur compte. Ce sont des pros. Et je préfère les suivre plutôt que de la jouer solo encore une fois.
Seefer nous rejoint bientôt, elle a semé l'araignée et nous sommes sortis du complexe.
La nuit tombe, les nerfs lachent.
C'est le moment de faire une petite halte...

Il est de temps de savoir ce qu'on veut faire. Je ne désire qu'une chose, rentrer à Athen, chez moi, et me servir un whiskey. Mais les filles sont déterminées.
- Quelle est la suite des opérations ? demande-je alors.
- Les photos, répondent-elles toutes en coeur.
Purée, dans quoi je suis tombé ?
On continue notre route vers le Sud Ouest. Je leur indique sur la map notre destination.
Les contrées que nous traversons sont bien plus faciles d'accès. Il n'y a pas grand chose à craindre par ici. Juste à un moment nous faisons un détour pour éviter un A-2000.
Nous prenons même le temps d'observer les canons de Clondike.

Au bout d'un long voyage, nous parvenons aux baraquements. C'est Nythis qui a l'appareil et elle se charge de prendre les photos tandis que je détaille les infrastructures. Il faut être précis. Il y a une piste pour un vaisseau, des gardes en grands nombres, des baraquements. Rien de bien suspects. A mon avis Mia s'est fourrée le doigt dans l'oeil en suspectant quelque chose ici. Mais ça, c'est son problème.
Nythis prend les photos, et nous tentons de nous approcher vers la droite, sur une montagne, pour avoir un meilleur point de vue.
Xymox me précède et essaie d'avoir des renseignements plus précis en s'approchant du grillage.
Aie, un garde la repère ! Et c'est pas des gardes à la petite semaine ! Fusil laser, tenue de combat... On ne fera pas le poids.
On fuit, Xymox meurt tandis que je cours comme un dératé partout autour.

Hélas le feu brulant du fusil laser finit par me toucher aussi, et je me réveille à Athen.
Je suis dans un autre corps. Celui d'un clone.
Le mien, le vrai, est quelque part à Clondike, sans doute observé par un garde Omni à l'heure actuelle...
Je me palpe, regarde si j'ai tout ce qu'il faut, où il faut.
Apprement oui.
Chouette ce système de sauvegarde..
Mais je suis mort. Pour la première fois de ma longue, très longue vie...

A peine remis, je com l'équipe pour leur dire que je suis finalement sain et sauf à Athen, et que j'y reste. Comme ce sont elles qui ont les photos, et que j'ai ma récompense, je n'ai aucune envie de voir Mia. Je les envoie donc au Cup, là où je devais rencontrer Mia, pour qu'elles lui apportent l'appareil.
Pour moi, c'est terminé...

Chap VII) Fin.

Mia sirote sa bière. Combien en a-t-elle bu depuis 26 heures ? Elle ne les compte plus. Probablement plein.
Elle attend le compte rendu de son équipe de choc. Mais déjà elle est rassurée. Grâce à Seefer, Nythis et Xymox, Ray Stanz est revenu à Athen, et la mission est accomplie.
"Tout s'arrange", pense-t-elle distraitement.

Enfin elles arrivent. Nythis sera un peu en retard, mais l'appareil photo est là, et les photos semblent intéressantes.
Mia se troune vers ses mercenaires.
- Très bien, dit-elle en poussant un soupir de soulagement. Je crois que tout est bien qui finit bien. Et je peux vous donner l'argent promis.
La distribution commence. C'est une goutte d'eau pour la fortune de Mia. Mais elle songe que si elle donne des missions comme celle-là constamment, ça va rapidement devenir problématique.
- Merci à vous enchaine-t-elle une fois l'argent distribué. Les Clans vous doivent une fière chandelle.

Mia se love profondément dans le canapé.


"Cette fois, c'est fini".
Elle sourit et sirote de nouveau sa bière.

FIN
 
Forum | publié par : Miajong le 2004/02/28 19:28:05  
Index
La version de Xymox !

Nous étions en mission, le trio habituel Seefer, Nythis et moi-même, lorsque Seefer nous demanda si l’on connaissait Miajong. Réponse positive, qui parmi les clans sur Rubi-Ka n’a pas entendu ce nom. Seefer nous dit qu’elle nous attend au Enjoy It dès la fin de notre travail.
Celui-ci est vite expédié, l’assassinat de membre de l’’Omni-Tek est un de nos passe-temps favori.

Le temps de passer rendre compte de notre succès, refaire le plein de munitions et nous voilà parties au rendez-vous.

Marvin garde l’entrée du Bar, il est toujours aussi impressionnant à voir, cette masse de métal dégage une telle impression de puissance.
Mia nous attend dans la petite salle, assise sur la banquette, sirotant doucement une bière, elle a l’air calme. Que peut-elle bien nous vouloir ? Pourquoi s’adresser à nous trois ? N’a-t-elle pas au sein de Phoenix le personnel capable et disponible pour accomplir cette mission ?

Pendant que je me poses ces questions, Mia nous offre à boire, puis nous explique ce qu’elle attend de nous. Nos réactions à sa demande sont caractéristiques de nos caractères, Seefer demande ce qu’elle a à y gagner, Nythis accepte si on est d’accord aussi, quand à moi, j’accepte sur le champ. L’idée de savoir un pauvre gars bloqué dans un coin sauvage m’est insupportable.

De plus, quand Mia nous a dit la récompense qu’elle nous promettait, j’étais encore plus motivée, qui refusait de recevoir un quart de million de crédits ??
Après avoir reçus les indications pour essayer de retrouver la trace de ce RayStanz, nous voilà parties. Direction ICC par les Whompas.

A l’air libre, on voit tournoyer dans le ciel quelques silhouettes inquiétantes, Vulture, hum… méfiance. Je prends la direction des opérations, je ne suis pas Bureaucrate pour rien. Afin de nous éviter un grand détour pour contourner le Lac, on le traverse à la nage.

Déjà, ça commence bien, aucune de nous n’est une grande nageuse et la traversée est assez laborieuse. Arrivées sur la rive opposée, nouvelle surprise, des Blackbreaths sont en train de se reposer sur les bords de l’eau.
"Mais qu'est ce que c'est que ce B…..l" pensais-je. Finalement, la ballade n'avait pas l'air d'être si tranquille.
Nous essayons de trouver un accès sur la berge assez éloigné des monstres. Finalement, nous montons sur la rive un peu plus au Sud que prévu, mais le coin parait calme. Nous montons la colline, et je tombe nez à nez avec un BlackBreath, le cri fuse "RUN !!!!"
Trop tard, je suis terrassée par un coup de griffe dans le dos et me revoilà à Tir. J'avise Mia que l'on aurait quelque retard et je repars pour l'ICC. Seefer m'y attend pour me donner des buffs de run, elle n'est pas Fixer pour rien. Hélas entre-temps, Nythis s'est faite elle aussi avoir. Du coup nous revoilà toutes les trois à notre point de départ.
La nouvelle traversée du lac se fait beaucoup plus loin au Sud, afin de pouvoir se retrouver le plus prêt possible de la frontière de la partie Terra formée de cette région. Normalement, ces bordures sont moins dangereuses.
Et nous voilà reparties pour la course vers Clondike, région de notre mission. Seefer part en éclaireur et trouve un passage libre, entre plusieurs groupes de monstres. Nyht' et moi la suivront à distance quand je me refais attaquée !!! Demi tour, course vers l'eau. On arrive à se réfugier sur un petit rocher dépassant de l'eau assez loin de la berge, suffisamment loin pour le Loup nous lâche.
Une fois le chemin libre, on y retourne. Cette fois sans encombres et nous parvenons à retrouver Seefer dans un endroit calme.

Nous pénétrons enfin dans Clondike, le changement de décor et de faune est radical. C'est presque paisible. Je regardes ma carte, je penses que Ray a du se barricader dans une mine désaffectée un peu au sud ouest de notre position. Cette mine est sur le chemin menant aux barraques qui étaient le but initial de la mission de Raystanz.

Aux abords de la mine, mauvaise surprise, le coin est infesté d'énormes araignées !! Brrrr, je n'aime pas ces bestioles. La prudence est de mise. D'assez loin, on scrute les différents bâtiments de la Mine, cherchant celui dans lequel aurait pu se cacher notre "cible". Seefer pense l'avoir trouvé. Effectivement, cela collerait avec les informations.

La tactique est la suivante, approcher le plus possible sans se faire repérer par les araignées de la porte et foncer dedans si on se fait attaquer. Simple à dire !

Allez action !! Le trio avance prudemment… ALERTE !!! 2 énormes araignées nous foncent droit dessus ! Seefer, grâce à ses réflexes, parvient à détourner leur attention, le temps que Nythis et moi-même entrions dans le bâtiment, puis elle nous y rejoint.

Une fois nos yeux habitués à l'obscurité, on distingue une forme humaine dans un coin, c'est lui !!! C'est Raystanz, on l'a retrouvé ! Je lui montre le Notum que Mia m'avait donné pour lui montré qu'il peut avoir confiance en nous.

Visiblement, il est étonné de voir 3 jeunes femmes venir à son secours et pas Mia elle-même. Nous lui expliquons pourquoi nous et pas Mia.

Le dialogue qui s'est installé n'est pas vraiment amical, assez étonnant de la part de quelqu'un que l'on vient sauver. Surtout qu'il s'accroche avec Seefer qui n'a pas non plus ni bon caractère, ni sa langue dans la poche.

Cela dégénère assez vite et je dois m'employer à calmer les esprits. Nythis, jusque là assez discrète, demande à Ray de lui donner l'appareil. Au terme d'une longue discussion, on prend la décision d'aller finir la mission initiale de Raystanz, prendre des photos des formée au SW de Clondike.

Mais voilà, il faut sortir d'ici et repasser les araignées que l'on entend dehors. On vérifie l'équipement de Ray, aïe, il n'a quasiment rien. Ça se voit tout de suite que c'est un nouvel arrivant sur Rubi-Ka.
Nythis, en bonne Trader, a toujours sur elle un tas de matériel de qualité diverse et peut équiper plus convenablement Ray.
Suffisamment pour que Seefer puisse lui augmenter ses capacités de courses. Pour la sortie, on procède de la sorte, Raystanz sort en premier, on le suit immédiatement en faisant distraction pour que les araignées nous attaque et pas lui. Oui, Ray d'abord, comme la fait remarqué Seefer, car si nous étions sorties d'abord notre vitesse de course aurait semé Ray au milieu des monstres. Et l'on n'avait pas fait tout ce chemin pour le faire mourir ici.

La tactique s'est avérée payante, Ray est passé, puis Nythis, puis moi et enfin Seefer, un seul mot d'ordre "Courir !"
Seefer est partie dans une direction opposée à la notre pour attirer l'attention des monstres. C'est à moitié réussi, mais une Larva nous attaque, Ray accélère sa course, je m'arrêtes juste le temps de lancer un sort de Snare sur la larve, afin qu'elle ne puisse pas nous rattraper et court rejoindre Nythis et Ray, dans un endroit calme un peu plus loin de la Mine.
Je prends des nouvelles de Seefer, tout va bien, elle a réussit à semer les araignées et revient vers nous en faisant un détour.

La troupe au complet se remet en marche, direction SW, cette course dans la nature, calme et paisible fait retomber le stress de l'évacuation de Ray. Et notre bonne humeur reprend le dessus. La traversée de Clondike est entrecoupée de pause pour attendre Ray, il n'a pas nos capacités et il faut sans cesse faire attention qu'il ne se perde pas.

Aux abords de la ville de Clondike, nous faisons un détour pour éviter une sentinelle robot. Le tonnerre assourdissant des canons à Notum de Clondike empêche toute discussion, cependant nous restons un moment à les observer, ils dégagent une telle impression de puissance. Je ne me lasse pas de les voir tirer.
Mais quand je pense à quoi ils servent, mes poils se hérissent et un frisson parcourt mon corps.

Allez, il est temps de poursuivre notre route, la cible n'est plus très loin. Effectivement, rapidement, nous voyons les grillages électrifiés protégeant les baraquements de la base. Nous sommes là pour photographier, pas attaquer, la discrétion est prioritaire. J'avises une colline sur notre droite et emmènes le groupe à son sommet. On peut voir la base, assez distinctement. Aucune activité n'est visible, j'entends Nythis mitrailler avec son appareil photo. Ok, Mia sera contente, elle aura ses photos.

D’où nous sommes, c'est un peu loin pour compter les gardes, je décide de m'approcher un peu. Ray me suit, hum, j'aurais préféré qu'il reste derrière, il ne doit pas avoir nos réflexes.
Je m'avance doucement, hélas, je n'ai pas fait assez attention, occupée en partie à surveiller Ray et je marche sur un fil, déclenchant une alarme. Aussitôt, nous sommes attaqués par les Gardes, ceux-ci ne sont pas des amateurs et leurs fusils à énergie font mal, très mal !!

Je n'ai pas le temps de passer la crête de la colline que je meurs, Ray ne me survit pas longtemps.

Reclaim … Ray me dit par Com qu'il est à Athen, qu'il ne revient pas, puisqu'il a sa récompense. OK, merci Ray, bonne chance pour la suite.

Je prends des nouvelles de mes amies, ça va mal pour elle aussi. Je les laisse tranquille, pas le moment de les déranger.

Je contacte Mia, pour lui donner les dernières nouvelles de la mission, elle a l'air satisfaite que l'on ait retrouvé Ray et été prendre les photos. Elle nous attend au Cup à West Athen. Je me mets en route.

Pour mes amies, cela s'est aussi mal terminé, elles se sont faites avoir toutes les 2. Je suis désolée pour elles, c'est de ma faute. Mais notre entente est telle qu'aucun reproche ne m'est fait.
Je leur donne rendez vous au Cup, avec Mia.

Je passe la porte du Cup, salue Marvin, toujours impressionnant, en me disant que si il avait été là, cela aurait été bien plus facile.

Mia m'offre à boire, ah merci, j'en avais bien besoin. C'est incroyable ce que peut faire du bien une bonne bière fraîche.
Peu après, Seefer et Nythis nous retrouvent. Il est temps de donner l'appareil photo à Mia. Celle-ci s'absente le temps de vérifier la pellicule. Tout à l'air correcte car elle revient avec l'air satisfait.

Il est temps pour elle de nous payer, les discussions sont âpres, Seefer voulant toujours avoir plus que prévu. Finalement, je recevrais la somme convenue, 250.000 crédits.

Puis Mia nous quitte, son travail l'attend. Mes amies et moi finissons tranquillement nos bières avant d'aller prendre un repos bien mériter.

Xymox, Bureaucrate
 
Forum | publié par : Miajong le 2005/01/19 19:34:58