Bienvenue sur mmorpgs - fullgamers,  
 



Index
AO Hors série, RP 2) Extraction !

Chapitre 1)

Les deux soleils de Rubi-Ka créaient des reflets sur l’énorme colonne centrale de la place du Happy Rebel, à Tir. Leurs feux étincelants éblouissaient Miajong, qui ne pu supporter plus longtemps de les regarder en face.
Ils n’avaient pas de noms actuellement, et des organisations scientifiques offraient 10 million de crédits à qui trouverait à les baptiser de façon original.
Mia réajusta son monocle sur son oeil droit en détournant les yeux de ces soleils.
Elle aurait bien aimé réfléchir à cela, mais elle avait d’autres soucis que de trouver des noms pour deux étoiles.
Elle se retourna et constata avec dépis qu’un robot brun, avec des grands bras déguigandés, la suivait en couinant.
Elle soupira, détailla de haut en bas l’allure du robot, puis poussa la porte du Happy Rebel.
Le robot la suivit et s’arrêta près de l’entrée, comme il le faisait d’habitude.
Mia se tourna vers lui.
- Bon, Marvin, tu m’expliques maintenant ? dit-elle avec un long soupir de résignation.
Théoriquement, quand elle avait lancé le Nano qui permettait de construire Marvin, elle aurait dû obtenir un Slayerdroid, un énorme robot blanc, puissant et impressionnant. Mais depuis quelques heures, elle n’avait que ça, un petit Gladiatorbot ridicule, qu’elle n’utilisait plus depuis des années.
Evidemment Marvin faisait encore des siennes. En plus d’être dépressif, associal et parfois hautain, voilà qu’il devenait complètement fou et qu’il ne répondait plus au bon Nano.
- Sorry, what Mia ? répondit-il dans son langage habituel (malgré tous ses efforts, Mia n’avait jamais réussi à faire parler Marvin dans sa langue).
- Pourquoi tu ne veux plus être un Slayer ? continua Mia.
- Oh, hum...
Marvin sembla réfléchir. Ce n’était qu’un bête robot, mais Marvin avait toujours eu plus de personnalité que les innombrables boites de ferailles qui hantaient Rubi-Ka. D’ailleurs, Mia s’était toujours demandé ce qu’elle avait fait au monde pour mériter ça. Aucun autre Engineer qu’elle connaissait n’avait ce genre de problème.
- Well, it’s only to remember my past, you know. Nostalgia, i presume.
Mia se passa la main sur sa figure, lentement, en baissant la tête.
- Ok ok.

Elle laissa Marvin en plan. Elle n’avait qu’une envie, lui balancer quelque chose sur sa grosse tête d‘acier. Mais c’était bien la dernière chose à faire. Elle allait s’attaquer au problème tout à l’heure, mais pour le moment, il fallait qu’elle décide quoi faire à propos d’un message reçu quelques heures auparavant.
Elle commanda une bière au barman, s’assit sur le banc devant le comptoir, et relu le log du message reçu par com.
Il était court et lapidaire.
“Je suis Agent d’Entretien Omni-Tek. Je veux passer Clan. Omni-Tek m’en empêche. Ils m’ont transféré à 2HO quand ils se sont aperçus de mes désirs. Je ne comprends pas. Venez m’aider”.
Et c’était tout.
Pas de nom, aucune autre information. Cela pouvait aussi bien être un canulard qu’un problème vraiment sérieux. Comment le savoir ?
2HO n’était pas très bien gardée, et Mia aurait pu tout à fait résoudre ça toute seule en deux temps trois mouvements afin de s’assurer de la véracité de ce message. Mais pas sans son Marvin normal.
Elle soupira de nouveau, et lança quelques coms. Il était peut-être temps de faire appel à ses amis.

Chapitre 2)

Iznoff pénétra dans le petit bar, une poutrelle à la main. Mia s’était toujours demandé comment une arme aussi archaïque pouvait être efficace, elle qui ne jurait que par la dernière technologie. Mais elle avait eu à maintes reprises l’occasion de vérifier qu’Iznoff savait manier ce truc de façon impressionnante. Iznoff était un Enforcer, et tenait à le faire savoir : un casque tout noir, une énorme armure rouge sang, et une combinaison marron foncé mettaient en valeur son corps énorme d’Atrox.
Gratobaran suivi. Plus chétif, il cachait ses talents de Nanotechnicien sous un air mystérieux. On ne voyait jamais son visage, ou très rarement. Il le cachait constamment sous un casque Cyber. Gratobaran avait lui aussi des soucis de Nano, comme Mia : il ne pouvait plus warper depuis quelques temps. Il l’avait confié à Mia après qu’elle l’eut contacté.
Menelia et Hydrogenoid entrèrent à leur tour. Deux Martial Artists, spécialistes des combats à mains nus et du corps à corps. Des puristes de la bagarre, comme ils le rappelaient parfois. Face aux avancées technologiques, on aurait pu croire qu’ils étaient dépassés, mais c’était très loin d’être le cas. Hydrogenoid était plus avancé dans son art que Menelia, mais cette dernière faisait beaucoup d’efforts pour le rattraper. Mia sourit en les voyant avancer. Bien sur, elle connaissait déjà Hydrogenoid, puisque c’était son fils.
Enfin, Iooo compléta l’équipe. Une meta phycistis accompagnée elle aussi de son Pet, un démon jaune - orange avec des petites ailes. Malgré le fait que Iooo maniait les arcanes magiques de Rubi-Ka, elle avait bien moins de problèmes que Mia avec son Pet. Comme quoi même les équations de mécaniques offraient leur part de mystère.

Les 5 personnes saluèrent Mia. Iooo s’assit dans l’un des canapés et regarda l’Engineer avec inquiétude.
- Qu’est-ce qu’il a Marvin ? dit-elle en prenant un petit accent de compassion. Il n’est pas comme d’habitude.
- Ne m’en parle pas, soupira Mia. C’est justement à cause de lui que je vous ai fait venir.
Elle poursuivit son récit en donnant le message qu’elle avait reçu et en expliquant ce qu‘elle attendait d‘eux. Elle voulait que ses amis enquêtent sur ce fameux Agent d’Entretien, et qu’elle le ramène à Tir, chez les Clans. Au pire, il s’agissait d’un canulard et dans ce cas, il faudrait savoir de qui il venait, et pourquoi.
Les indications du message étaient succintes, mais 2HO n’était pas une très grande ville, et trouver l’Agent ne devrait pas poser de problème, en tout cas si il existait.
Afin qu’ils deviennent Clan, Mia confia à Iznoff l’un des formulaire roses prévu à cet effet.
il ne restait plus qu’à localiser l’Agent, et à le faire venir à Tir. Une mission somme toute de tout repos, pour une équipe aussi entrainée que celle-là.
Mia regarda partir ses amis en les saluant de la main. Une fois que le dernier eut franchie la porte du bar, elle posa la bière sur le comptoir et attrappa ses outils de diagnostic.
- A nous deux, Marvin, fit-elle avec un petit sourire sadique.

Chapitre 3)

2HO était une ville agréable à vivre. Il y avait des échoppes regroupées près des Wompas qui offraient tout ce dont on avait besoin ; des petits baraquements bons marchés permettaient de se loger décemment, et le tout se trouvait en même temps près d’un fleuve, de la montagne et de la forêt. Oui, décidémment, 2HO était vraiment une ville agréable à vivre.
Mais Vondan, lui, n’était pas de cet avis.
Il y habitait depuis quelques jours seulement, et était affecté à l’entretien des navettes. 2HO était aussi une base militaire, et son minuscule astroport abritait 4 navettes de combats d’Omni-Tek. Vondan les bichonnait à longueur de journée en les nettoyant, les lustrant, en vérifiant leurs systèmes d’armes.
Un travail passionnant, somme toute.
Mais c’était tout ce qu’il avait trouvé de disponible à Omni Ent, quand il avait débarqué sur cette planète. Néanmoins, il était persuadé qu’on le sous employait, qu’il était capable de faire des choses bien plus intéressantes que cela.
Il avait essayé, quand il était encore à Omni-Ent, de passer de l’autre côté. De rejoindre les Clans. C eux-ci lui avaient promis monts et merveilles, et Vondan avait été attiré par ce qu‘il avait appris. Il s’était donc procuré un formulaire au marché noir, et s’était apprêté à l’utiliser lorsque l’Omni-Tek l’avait rattrappé et l‘en avait empêché.
Depuis, on l’avait transféré ici, à 2HO. Mais ce n’était pas la seule nouveauté...
- A quoi songez-vous Vondan ? dit une voix derrière lui.
Vondan se retourna, fit un salut militaire et expliqua :
- A rien docteur. Mais je n’ai plus de lustrant pour les verrins du pont et...
- Il y en a dans ces caisses là-bas, aller en chercher.
La personne qui venait de parler avait employé un ton plus dure, plus ferme. Rien à voir avec celle du docteur. Vondan salua de nouveau et se dirigea vers les caisses désignées. Il jetta un bref coup d’oeil à ses deux nouveaux compagnons avant de farfouiller parmi les bidons pour trouver celui qui lui convenait.
Il y avait d’abord un docteur. Elle s’appelait Ephesia. Elle portait toujours un fusils snipper, ne s’en séparait jamais, et semblait toujours sur le qui vive. Elle était chargée de veiller sur sa santé. C’était une intention louable, après tout, que de lui dédier un docteur expérimenté. Mais Ephesia prenait décidément son rôle un peu trop à coeur de l’avis de Vondan. Toutes les heures elle lui faisait faire des tests, et l’examinait soigneusement. Il ne voyait pas pourquoi des tests si rapprochés dans le temps étaient necessaires.
L’autre personne était plus impressionnante dans son allure. Brumeuse, c’était son nom, était constamment enveloppée dans une aura bleue qui étincelait et éclairait les deux épées qu’elle portait, elle aussi, constamment. Mais c’était son métier. Elle était la garde du corps d’Ephesia, et Vondan songeait qu’elle avait aussi peut-être pour rôle de l’empêcher de partir.
Il était loin de pouvoir lutter contre ces deux personnes. Et depuis quelques jours, il s’était résigné à probablement finir sa vie ici. D’autant qu’il n’avait plus eu de nouvelle du message qu’il avait envoyé en catastrophe à une Clan, lorsqu’il était encore à Omni Ent. Finalement personne ne s’intéressait à lui...

Chapitre 4)

Brumeuse s’était approchée de lui, pour vérifier qu’il ne faisait pas l’imbécile avec les bidons, quand Ephesia s’approcha du quai, où deux ferry stationnaient.
- Eh, que faites vous ici, rugit-elle à l’encontre de 3 personnes prenant pied sur les quais.
Vondan et Brumeuse se retournèrent aussi sec. Vondan, paralysé, ne bougea pas, mais Brumeuse rejoignit la docteur en courant.
- Ceci est une propriété d’Omni-Tek, et vous n’êtes pas autorisés à y venir, continua Ephesia sur le même ton.
Elle avait levé son arme sur les inconnus, et s’apprêtait visiblement à s’en servir. A ses côtés, Brumeuse se mettait en position défensive, les épées en avant, arc boutée sur ses jambes, surveillant attentivement le moindre geste des ennemis.
Apparement, ceux qui déclenchaient la colère d’Ephesia n’avaient pas l’intention de bouger, car celle-ci poursuivait ses menaces:
- 1ere sommation, continua-t-elle. Partez immédiatement ou nous allons tirer.
Puis, au bout de quelques secondes:
- Deuxième sommation, hurla-t-elle, nous sommes autorisés à faire feu.
Alors le tonnerre se déclencha.
Ephesia fit feu sur des cibles que Vondan ne voyait toujours pas. Elles étaient sur les quais et il était trop loin pour apercevoir quoique ce soit.
Soudain, un démon orange se précipita sur Ephesia, tandis qu’un étrange halo blanc l’enveloppa deux fois. Des personnes émergèrent du quai. Une jeune femme se précipita sur Brumeuse, les poings en feu ! Une autre, elle aussi les poings en feu, l’aida dans sa tâche. C’était un mâle, cette fois-ci, avec d’atranges pics sur la tête. Brumeuse fit appel à toute sa science du maniement d‘armes blanches pour résister à l‘asssaut.
Le maitre du démon apparut à son tour. Il portait une robe bleue et semblait concentré sur le maniement de la magie. C’était lui qui faisait détranges halo blancs autour d’Ephesia. Une étrange créature en forme de boule flottait au dessus de sa tête.
Ephesia répliqua avec son arme, mais elle ne pouvait plus bouger. Le demon termina le boulot, aidé du martial artiste survivant.
Le combat entre Brumeuse et Menelia se termina par la mort de cette dernière. Mais les ennemis, une fois Ephesia liquidée, se tournèrent vers Brumeuse. Déjà fatiguée par le combat précédent, elle ne tarda pas à rendre l’âme, elle aussi..
Vondan avait assisté à tout cela avec un air ahuri. Il avait l’impression de regarder un film. Tout s’était passé très vite, mais il n’avait même pas réalisé que ses deux gardes du corps étaient désormais hors service. En tout cas temporairement, puisque l’assurance terminal de l’Omni Tek garantissait qu’on ne pouvait jamais mourir définitivement.
Les 3 personnes furent bientôt rejointes par deux autres : un Enforcer avec une poutrelle, et un homme assez chétif avec un gros casque.
Vondan alla vers eux lorsque ceux-ci le lui demandèrent.

Il eut affaire avec un certain Hydrogénoid. C’était un grand gaillard, tout maigre, avec d’étranges épines sur la tête. Un Opifex qui avait choisit la voie du Martial Artist. Apparement, l’équipe Clan cherchait quelqu’un de précis, et Hydrogenoid essayait de s’assurer que c’était bien Vondan qu’ils cherchaient.


- Tu n’as pas essayé de contacter quelqu’un, un Clan, ces derniers temps ? demanda le MA.
- Si, répondit Vondan, un peu intimidé par l’équipe qui se réunissait maintenant autour de lui. Mais c’était une femme. Une certaine Mia je crois.
- Voilà, nous sommes envoyés par elle. Nous t’emmenons à Tir. Normalement, un gros Atrox devrait te donner quelque chose.
Vondan se tourna vers le seul Atrox du groupe, un certain Iznoff, qui effectivement lui donna un formulaire rose. Le même genre que celui qu’il avait trouvé au marché noir quelques jours plus tôt.
- Ne l’utilise pas tout de suite, le prévint Iznoff, sinon les gardes de la ville vont te considérer comme un ennemi. Attendons d’être en sécurité avant de l’utiliser.
- Bon, et maintenant ? s’enquit un nanotechnicien du nom de Gratobaran. On fait quoi ?
L’équipe n’avait manifestement pas préparé la retraite. Et les palabres s’éternisaient, devant le ferry qui emmenait vers Stret West.

Chapitre 5)

Ephesia et Brumeuse avaient retrouvé toutes leurs facultés de combat, suite à leur résurection instantanée. Elles se demandaient comment elles allaient réagir face à cette agression. Mais elles tombèrent d’accord assez vite sur la solution à apporter. Pour tout dire, elle n’avait pas le choix. Il fallait absolument qu’elles reprennent Vondan. Il en allait de leur survie professionnelle et de leur honneur personnel.

Elles revinrent vers 2HO et trouvèrent les Clans encore en train de palabrer sur le quai des ferry. Quelle veine ! Elles s’attendaient à devoir les chercher dans tout Rubi-Ka, mais ils n’avaient pas bougé d’un centimètre.
Ephesia et Brumeuse se mirent en place au début du quai.
- Vondan vient avec nous, cria le docteur.
Vondan sentit quelque chose prendre possession de lui. Une étrange sensation envahit son cerveau, comme si quelqu’un s’asseyait dans le siège de contrôle de son corps et prenait les manettes à sa place. Il fit demi-tour et laissa les Clans sur place, hébétés. Il courru vers Ephesia et Brumeuse et se mit derrière elles.
Les Clans réagirent en ordonnant à Vondan de revenir, mais celui-ci ne put leur obéir, malgré son envie ! Manifestement, les Omnis savaient quelque chose qu’il ne savait pas lui !
Le combat allait peut-être recommencer mais les Omnis hésitaient. Cette fois l’effet de surprise n’aurait plus lieu, et les Clans les avaient déjà battu une fois. Il valait peut-être mieux battre en retraite. Le hic, c’est que les Clans leur bloquait la route vers le ferry de Stret West.


Ephesia et Brumeuse reculèrent vers les navettes de combat, le temps qu‘elles décident quoi faire. Si elles avaient su les piloter, elles auraient pu en prendre une et se mettre à l’abris. Mais ni la doc ni l’enforcer ne savaient manier ces trucs là.
Encore indécises, elles constatèrent cependant que les Clans hésitaient à s’approcher. Ce léger répis allait leur permettre de mettre un plan d’action au point.
Soudain, Hydrogenoid surprit Brumeuse pas derrière ! Il bondit littéralement sur elle, surgissant de l’autre quai que personne ne surveillait !
Le MA attaquait avec rapidité et efficacité, et sans les soins prodigués par Ephesia, Brumeuse aurait certainement succombé. Hydrogenoid était seul contre deux, ses amis ne venant pas l’aider. Pourquoi ? Ni Ephesia ni Brumeuse ne le savaient, mais elles étaient ravis de cet état de fait !
Au bout d’un long combat, Hydrogenoid succomba. Cette fois, la voie était un peu plus dégagée, et cette victoire plombait le moral des Clans. Il fallait en profiter.

Ephesia et Brumeuse se précipitèrent sur le quai, Vondan leur obéissant sans broncher. Elles sautèrent dans le Ferry qui les emmena vers Stret West.
A peine désorientés par le voyage, les 3 Omnis courrurent ensuite vers une base avancée, un peu plus loin dans la forêt. Evidemment, Brumeuse qui avait surveillé le quai les prévint que les Clans les suivaient...
Elles se postèrent vers un endroit un peu plus tranquille, où le système de gaz de protection employé par l’Omni-Tek empècherait les Clans d’essayer de les battre.
L’équipe Clan avait compris pourquoi Vondan ne leur obéissait pas.
- Vous lui avez implanté une puce pour le contrôle, dit Iznfof avec une moue de dégout. C’est ignoble.
- Vondan doit venir avec nous, dit Gratobaran.
- Pourquoi ? réagit Brumeuse. Il est chez l’Omni-Tek de son plein gré.
Ephesia acquiesça.
Les discussions continuaient, mais Vondan ne savait plus trop ce qu’il devait faire, ni à qui il devait se fier. Il vit approcher de lui, discrètement, pendant que ses amis occupaient les deux Omnis, le nanotechnicien.
- Tu peux devenir Clan, si tu le souhaites, murmura Gratobaran à l’oreille de Vondan. Tu as quelques chose qui te le permet.
Vondan ne réagit pas tout de suite.
- Quoi ? demanda-t-il en chuchotant lui aussi.
- Le formulaire, utilise le formulaire ! répéta Gratobaran. Ainsi, tu seras délivré et ils ne pourront plus rien contre toi !
Vondan regarda la feuille rose avec envie. Bien sur, il suffisait de l’appliquer pour être enfin libre ! Ephesia et Brumeuse avaient relaché leur contrôle sur lui, elles étaient trop occupées à palabrer avec les 4 autres Clans.

Vondan profita de l’occasion pour appliquer le formulaire.
Il attendit un instant, mais rien ne se produisit. Il n’était pas devenu Clan, le formulaire n’avait pas foncionné.
C’est alors qu’une vague de douleur l’envahit ! Il avait l’impression que des centaines de vers lui dévoraient les chairs, le vidant de l’intérieur.
- Que se passe-t-il, hurla-t-il en levant les mains au ciel, ployant sous l’effet de la douleur ! Je.... Meurs !!!!
Ephesia et Brumeuse se tournèrent vers lui, elles aussi horrifées.
- Qu’avez vous fait Vondan, fit Ephesia en le tenant à deux mains. Vous avez appliqué leur formulaire ?
Vondan, dans un ultime sursaut, acquiesça.
Ephesia se tourna vers les Clans avec dans les yeux une colère contenue.
- Vous avez fait quelque chose qui vous dépasse, fit-elle dans un souffle.

Vondan s’éteignit, sous le regard impuissant des Clans et des Omnis.
 
Forum | publié par : Miajong le 2004/02/28 19:31:48